La Grande Guerre des écrivains : D’Apollinaire à Zweig

Édition d’Antoine Compagnon

Capture d’écran 2014-12-09 à 16.52.25Avec la collaboration de Yuji Murakami

Collection Folio classique (n° 5763), Gallimard
Parution : 20-05-2014
«Toute écriture de la guerre, y compris la composition d’une anthologie, passe par une descente aux enfers, impose une épreuve expiatoire, entraîne la rencontre de nos fantômes, et l’on ne revient pas indemne d’une telle expédition. Parce que nous, hommes et femmes de ce début du XXIe siècle, avons longtemps nié la guerre, elle qui était la compagne infaillible de nos parents, de nos ancêtres depuis des générations ou même depuis toujours, sa représentation, fût-ce dans les livres, reste affreusement poignante. Notre chance a été de ne pas la fréquenter, de n’avoir pas eu à lui payer tribut, et c’est pourquoi nous nous retrouvons si démunis devant sa monstruosité. Il serait bien sûr indécent de comparer l’expérience du lecteur à celle du combattant, mais je voudrais que celle-là ait tout de même quelque chose d’approchant de celle-ci, que la lecture provoque une commotion, un sursaut d’anxiété, du dégoût et de la haine.»
Antoine Compagnon.
Parmi les textes présentés dans le recueil :
Gabriele D’Annunzio, Nocturne
Curzio Malaparte, Viva Caporetto!
Emilio Lussu, Les Hommes contre
Italo Svevo, La Conscience de Zeno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *